N'est pas mort ce qui à jamais dort ...

Dargavs , la cité des morts ( Russie )

23 Janvier 2013 , Rédigé par Kthullu Publié dans #Lieux Hantés

Atteindre cette destination mystique nécessite trois heures de route, et vous emmène sur une route dangereuse et cachée, digne d'un voyage à la Cité des Morts.

Dargavs5-550x412

Dargavs4-550x412Dargavs6-550x412

Le village de Dargavs, ou la Cité des Morts, a un ancien cimetière où les gens qui vivaient dans la vallée enterraient leurs proches ainsi que leurs vêtements et leurs biens. La vallée s'étend sur 17 kilomètres, et le cimetière contient près de 100 cryptes en pierre. 

Les ossètes (habitants de l'ossétie )disent que ce village les aide à comprendre la façon dont les gens vivaient il y a 400 ans. C'est un endroit très mystérieux avec beaucoup de mythes et de légendes. Il attire des touristes de proximité, ainsi que partout dans le monde. On croyait autrefois que si quelqu'un essayait de se rendre dans la ville, il ne sortirait jamais vivant.

En raison de la difficulté à trouver ou se rendre à l'emplacement, il n'y a pas beaucoup de touristes ces temps ci. Les superstitions locales ont probablement peu à voir avec le manque de popularité, même si elles persistent encore. Les archéologues sont également très intéressés par l'exploration plus complète de ce site , car il ya eu des objets intéressants trouvés qui ont attiré l'attention des scientifiques. 

Dargavs2-550x412.jpg

Les gens n'ayant eu personne pour les enterrer il y a longtemps allait attendre dans le cimetière immense jusqu'à leur mort. 

Si toutefois on passe un certain temps en Ossétie du Nord, ils disent que c'est possible de sentir les vibrations anciennes de la ville et de ses environs. Lorsque vous arrivez à la ville, vous trouverez ce qui semble à première vue beaucoup de petites maisons blanches, mais ce sont en fait des cryptes en pierre, la plus ancienne datant du 16ème siècle. En face de chaque crypte il y a un puits qui a été utilisée pour aider le défunt à accéder au ciel . Les visiteurs laisse tomber une pièce de monnaie dans le puit, et si la pièce  frappe en premier une pierre au fond du puits, c'est signe de chance.

Dargavs3-550x412

Les légendes locales disent que dans le 18ème siècle, la peste a balayé l'Ossétie. Les clans ont construit des maisons de quarantaine pour les membres des familles malades, qui ont été remplis avec de la nourriture, mais sans liberté de se déplacer, jusqu'à la mort . 

Partager cet article