N'est pas mort ce qui à jamais dort ...

Le meurtre Hello Kitty

20 Février 2013 , Rédigé par Kthullu Publié dans #Faits Divers

Le "meurtre Hello Kitty" à Hong Kong se réfère au cas d'une hôtesse de night club qui a été enlevé et torturé dans un appartement à Tsim Sha Tsui en 1999. Elle est finalement décédé un mois plus tard, soit par surdose de drogue ou des mains des ravisseurs. Elle a été décapitée et sa tête a été mise dans sur une poupée Hello Kitty, d'où le nom de l'affaire .


http://1.bp.blogspot.com/_GX9HPpWukvU/SOId3jImzTI/AAAAAAAAJc4/F8O1te0B1b8/s320/11.jpg

 

Une hôtesse de 23 ans, du nom de Fan Man-yee (樊敏仪) a été enlevé par trois hommes:  Chan Man-lok (陈文乐) , 34 ans Leung Shing-cho (梁胜祖) , 27 ans  et  Leung Wai-lun (梁伟伦) , 21 ans . Ils l'ont emmenée dans un appartement au n ° 31 Granville Road , Tsim Sha Tsui , où ils l'ont emprisonné. Ils l' ont battue et torturée quotidiennement pour une histoire de différend à propos d'une dette.

Après un mois d'emprisonnement et de torture, elle a été tuée, démembrée et son crâne a été fourré dans une poupée géante d' Hello Kitty déguisée en sirène . Ils ont jeté la plupart des autres parties du corps. Seule le crâne de la femme , une dent et certains organes internes ont été récupérés. 

Le meurtre a été dévoilé par la petite amie de 14 ans de l'un des trois auteurs qui à justifier son témoignage en déclarant avoir des cauchemard chroniques dans lesquels elle est  hanté par le fantôme de Fan . 

Ce meurtre est rapidement devenu une histoire sensationnelle dans les médias.

Les trois hommes ont été reconnus coupables d' homicide involontaire parce que les restes ne permetaient pas de déterminer exactement comment elle est morte. Après un procès de six semaines. Ils ont révélé que c'est l'un des cas les plus horribles dans le territoire . Ils demeurent incarcérés à l'heure actuelle.

Le juge Peter Nguyen , qui a condamné le trio, a déclaré: «Jamais à Hong Kong ces dernières années un tribunal a entendu une telle cruauté,  dépravation, insensibilité,  brutalité,  violence et  méchanceté." 

La publicité autour de l'affaire a abouti à la production et à la distribution de films qui racontent l'histoire. Human Pork Chop  (烹尸之丧尽天良) et There is a secret in my soup (人头豆腐汤) sont sortis en 2001.

Partager cet article