N'est pas mort ce qui à jamais dort ...

Le pénitencier de Santa Fe

8 Janvier 2012 , Rédigé par Kthullu Publié dans #Lieux Hantés

 

http://farm4.staticflickr.com/3013/3021339320_53cc68dbcd_z.jpg

C'est l'histoire d'une mutinerie , une mutinerie sans plan , sans but particulier et sans leader . Il y eu peu de "héros" , quelque rebelles mais surtout beaucoup de victimes .

Le 3 février 1980 , lorsque la police d'Etat du nouveau-mexique arrive au pénitencier de Santa Fe pour étouffer la révolte des prisonniers , ils n'eurent d'autre choix que de boucler les environs en attendant que la révolte se consumme d'elle même.

 

33 prisonniers ont été retrouvé morts, dont certain torturés et mutilés de manière atroce par les insurgés . Le service des Urgences de l'hôpital St. Vincent de Santa Fe a été submergées par le nombre de blessés à soigner , plus de cent , certain pour blessure dût aux passages à tabac , d'autres pour overdose .

8 des 12 gardes pris en otage ont été admis en soins intensifs . A la surprise générale , aucun n'as été tué .

 http://farm3.static.flickr.com/2525/3764902030_48fa6f3c46.jpg

Reprenons le déroulements des faits depuis le début

 

Année 1980 , le 2 fèvrier

La révolte débute au premières heures du jour . Les gardes entrent dans le dortoir E-2 , situé dans l'aile Sud de la prison . La porte n'est pas fermé à clef , ce qui est contraire aux procédures de sécurité en place . D'autant plus que non loin de la , se trouve un couloir menant droit à la salle de contrôle. 4 gardes sont pris en otage dès les premières minutes de la révolte.

En tout , 15 gardes sont en fonction dans la prison cette nuit la , supervisant environ 1 100 prisonniers . Les prisonniers arrive comme des furies dans la salle et brise la vitre pare balle , les gardes s'enfuient en laissant derrière eux les clefs ouvrant la plupart des cellules . A partir de la , la prison devient un véritable cauchemard , des feux se déclarent à plusieurs endroits , les tuyauteries sont arraché des murs dans le but de les éteindre , malheureusement ca a surtout innondé des parties entières de la prison.

D'autres détenus se dirigent vers l'infirmerie pour trouver des drogues . D'autres encore , profite du brouhaha pour retrouver leurs ennemis et se venger

 

Aux environ de 8 heures du matin .

 

Les détenus trouvent des outils , dont des pinces coupantes , et se mettent en tête d'aller au block 4 , la ou se trouve les "balances " ,  placé sous protection permanente . Ces "indics" ont connu une horrible fin .

L'un a été pendu du plus haut du block , un autre décapité , celui sur lequel ils se sont le plus acharné à reçu des coup de couteau dans le dos , ses yeux ont été brulés puis arrachés, et son sexe à été tranché . Plus de 33 déténus du quartier de sécurité furent assassinés.

Le 3 Février

Les négociations débutent , le porte parôle des insurgés fait part de 11 demandes basique concernant : plus de nourriture , plus de confort , moins de contraintes . Les policiers ont refusés toute les conditions . Mais la révolte étant entretenus par la drogue et la haine , était à court de "carburant"  . L'insurrection pris fin aussi subitement qu'elle avait démarré.

Depuis , de nombreuses personnes reportent avoir vu les fantômes des prisonniers torturés errant dans la prison , ainsi que de sinistre cri de douleur .

Partager cet article