N'est pas mort ce qui à jamais dort ...

Les meurtres du Lac Bodom

5 Février 2012 , Rédigé par Kthullu Publié dans #Mystères

Nous sommes en Finlande, le 4 Juin 1960 sur les bords du lac Bodom, près de Espoo. 
Les corps de trois adolescents sont retrouvés déchiquetés dans le lac, un quatrième est retrouvé mortellement blessé.
La police finlandaise recherche encore aujourd'hui le meurtrier...

http://34.img.v4.skyrock.net/348/bodom-mystery/pics/2094502951_1.jpg


Alors que l'été se fait sentir en ce mois de Juin 1960, quatre adolescents projettent d'aller camper au bord du lac Bodom, situé près de Espoo ( ville situé à environ dix kilomètres de Helsinki, la capitale ). Ces quatres adolescents sont : Maili Irmeli bjorklund (15 ans), Anja Tuulikki Mäki (15 ans), Antero Boisman (18 ans) et Nils Wilhelm Gustafson (20 ans).



Tout va pour le mieux pour les quatre adolescents, après avoir nagé un peu et avoir acheté de la limonade ainsi que des chewing-gum au kiosque non loin, ils s'endormirent dans leur tente le soir du 3 Juin, pour la dernière fois. En effet le lendemain c'est une aube de sang qui vient réveiller le campement des jeunes personnes. Un des deux garçons, Nils Wilhelm Gustafson est retrouvé grièvement blessé d'une dizaine de blessures à l'arme blanche, inconscient, il a également la mâchoire cassée. Ses trois amis seront découverts dans le lac déchiquetés en morceaux éparses. On ne put parfaitement déterminer la nature de l'arme, le meurtrier aurait employé une hache ou arme muni d'une lame de grande taille. 

Pour Maili, Anja et Antero, il est clair que l'histoire est terminée. Mais pour Nils, le cauchemar commencent seulement. En effet, certes il survécut, mais atteint d'une amnésie totale concernant le drame du lac. A l'hôpital à son réveil il aurait même demandé comment avait il fait pour se retrouver dans un accident de voiture. La mémoire lui revint après un an passé dans un établissement spécialisé, mais encore choqué, il éprouvera jusqu'à aujourd'hui d'importantes difficultés dès qu'il s'agira de citer les événements macabres du lac.

http://98.img.v4.skyrock.net/98e/lake-bodom-story/pics/271395862_small.jpg


Mais l'assassin ? Qui est-il ? Pourquoi a-t-il fait ça ? On ne sait toujours et on ne saura peut être bien jamais. Comme dans toutes les histoire mystérieuses et macabres, les rumeurs et les légendes naissent. Certains affirment qu'il se serait suicidé en se noyant dans le lac. Ce noyé était le gérant du kiosque où les victimes ont fait leurs derniers achats.  Il aurait annoncé, un soir d'ivresse "C'EST MOI QUI L'AS FAIT !". C'est le lendemain qu'il se suicida dans les eaux du Bodom.

Certains autres diront que, étant donné la taille de la lame de l'arme, un seul être aurait pu trancher en plusieurs morceaux les corps tendres de ces adolescents : La Faucheuse accompagnée de sa fidèle faux. 

Un mois après les fait, Nils fut hypnotisé car cela s'avéra être le seul moyen d'accéder à ses souvenirs du lac, cadenassés par son subconscient. Il parvint à donner quelques détails concernant son agresseur, notamment sur son regard. D'après Nils, les yeux du meurtrier luisaient d'une lueur rouge. 

D'autres témoins ont aussi été hypnotisés pour plus de détails, tel Olavi Virtanen, qui aurait vu quelqu'un s'éloigner du lac aux environs de six heures du matin.
Leurs témoignages sous hypnoses permirent de dresser un portrait robot.



En 2003, les médias parlèrent à nouveau du massacre de la nuit de Bodom.Un des principaux suspects, l'allemand Hans Assman décède. Cela donne le courage à un professeur finnois reconnu, Jorma Palo, de sortir son livre intitulé "Bodomin Arvoitus" ( "Le mystère de Bodom ).
Durant Juin 1960, Palo travaillait en tant qu'assistant docteur dans un hôpital proche du lac. Douze heures après le massacre, Assman arrive à l'hôpital couvert de sang dans un état de confusion totale. Plus tard les médecins découvrirent que le sang n'était pas celui de Hans Assman. Hans étant allemand et ne parlant pas finlandais, ils ne purent communiquer avec lui, schizophrénie meurtrière ?

http://10.img.v4.skyrock.net/104/louise-bisson/pics/2988414349_1_3_J6QXN3cW.jpg


Les meurtres sanglants et malsains du lac continuent de passionner et inspirent. C'est ainsi que l'un des groupes les plus talentueux de la scène Metal finlandaise trouva son nom définitif : Children of Bodom. 

Avril 2004. Nils Gustafsson, le survivant du massacre, est arrêté par la police. Il est le nouveau suspect de la nuit de Bodom. A 62 ans, l'homme alors devenu chauffeur de bus est interpellé par la police d'Helsinki, pour un meurtre qu'il aurait commit à l'âge de 20 ans. 
Le rapport de 1960 affirme pourtant clairement qu'il n'aurait pu lui même s'infliger autant de blessures tout en restant suffisamment conscient pour se les infliger. "Nils Gustafsson avait dix plaies causées par une arme blanche, la mâchoire cassée, et il était inconscient à la suite d'un coup à la nuque. ".

http://98.img.v4.skyrock.net/98e/lake-bodom-story/pics/206919540_small.jpg


La technologie moderne et notamment celle employée avec l'ADN aurait permis de mettre à jour de nouveaux éléments. Après avoir été interrogé de nombreuses fois, Nils fut remit en liberté au mois de Juin. La police finlandaise fut contrainte de le relacher, ne disposant pas de suffisamment d'éléments pour ouvrir le cas en justice.

Aujourd'hui encore, 50 ans plus tard l'auteur du massacre du lac Bodom n'est toujours pas connu, mais le découvrons nous un jour ? Peut être est-il déjà mort, peut être est-ce l'allemand Hans Assman, pris d'une folie meurtrière, peut être que le gérant du kiosque a vraiment dit la vérité, peut être que Nils Gustafson a réalisé le crime parfait. Et qui est cet homme décrit par le portrait robot ?  Est-ce la Mort, la Grande Faucheuse, qui aurait, les yeux pleins de sang, pris la vie de ces trois adolescents et blessé à jamais celle de Nils ? 

Le mystère perdure, les légendes et les rumeurs continuent de se propager, et la nuit de Bodom continue de fasciner, en Finlande comme ailleurs..

Partager cet article