N'est pas mort ce qui à jamais dort ...

Quart d'heure de gloire

29 Décembre 2011 , Rédigé par Kthullu Publié dans #Littérature

Cette histoire se passe a Tremblay-sur-Mauldre, il y a environ 1 an, c'est la mésaventure d'un jeune des HLM de 16 ans, comme tant d'autre ,quoique quelque peu caricatural, en effet , on pourrait le prendre pour un panneau publicitaire: jogging lacoste, veste lacoste, casquette lacoste et a ses pieds, des nike (bien entendu sa garde robe n'as pas été entièrement constitué de manière légale...), son nom importe peu, il aurait aimer être respecté mais a plus une "grande gueule" qu'autre chose. Un jour, alors qu'il se promène dans un des parcs municipaux pour réfléchir à quel méfait il pourrait s'adonner pour gagner en notoriété ,  il aperçoit un jeune homme avec à ses pieds, une paire de nike qu'il n'a jamais vu, elles sont rouges sang.

"Surement un modèle exclusif des US acheté en importation!"pensa t'il.

Il était obnubilé par ces fameuses chaussures qui paraissaient si rare! ni une ni deux, il frappa violemment la nuque de l'homme, qui tomba sur le coup puis lui asséna de nombreux coups de pieds pour s'assurer que la victime se laisserait faire pendant qu'il récupére son butin. Mission accomplie. Le voila délestant ses anciennes "godasses" pour celles flambant neuves.


Seulement voila, distrait par sa cupidité, il n'a plus pensé à ce qu'il savait pourtant pertinement : le commissariat se trouve à quelques dizaines de mètres du parc ! Déjà il entendait la sirène de police, il se mit a courir frénétiquement pour leur échapper. Haletant , il arrive jusqu'à la gare, se retourne un instant et voit trois agents de police à quelques mètres de lui, dans un acte désespéré pour les semer, il franchit les rails sans voir le train arriver, il saute en direction du quai mais voila que le train passe à toute vitesse et lui sectionne les pieds au niveau des chevilles.

Il est transporté en urgence a l'hôpital le plus proche accompagné d'un sac contenant ses pieds chausser de ce qui, pensait-il,  allait faire parler de lui...

En effet on parla de lui, mais plutôt pour son décès quelque minute après être arrivé au urgences.

Son quart d'heure de gloire fût finalement 1 minutes de silence imprégnés par la honte...

Partager cet article