N'est pas mort ce qui à jamais dort ...

Tek Tek , la fille qui court sur les coudes

23 Août 2012 , Rédigé par Kthullu Publié dans #Légende Urbaine - Creepypasta

http://media.tumblr.com/tumblr_lmidq0ya371qjz5p1.jpg

Tek tek ou Teke-teke est une légende urbaine japonaise à propos d'une fille qui est tombée sous un train et a été couper en deux . Son agonie fut longue et maintenant son fantôme erre de part et d'autre du Japon . Elle porte sa partie supérieure sur ses jambes et avance avec ses mains, ce qui produit le son "tek tek" à chaque mouvement .

On raconte qu'un jour , un jeune garçon qui partait de son école un après-midi, entends un bruit derrière lui . Il se retourne et vit une belle fille assise à la fenêtre . La jeune fille avait les bras posés sur le rebord de la fenêtre et regarder dans sa direction . Il se demandait pourquoi elle était là, vu que son école est composée seulement de garçons .
Quand elle vit qu'il la regardait, la fille sourit et se serra en se tenant les coudes . puis soudain, elle sauta par la fenêtre et atterrit sur le sol à l'extérieur . Le garçon réalise alors avec horreur, que la moitié inférieure de son corps manquait .
Elle revient lentement vers lui, griffant le sol et tournant des coudes dans un son glaçant "Tek-tek tek tek tek tek" . Le garçon fut rempli d'effroi et de dégoût. Il a essayé de courir, mais la peur le figer sur place. En quelques secondes, elle était sur lui, elle sortit une faux et le coupa en deux, faisant de lui son semblable ...

Elle est également connue comme "bata-bata" (encore une fois par rapport au son qu'elle fait en se déplaçant sur ses coudes) ou " la fille qui court sur les coudes " 

Cette histoire ressemble étrangement à celle de Kuchisake-Onna (la femme à la bouche fendue ) qui elle aussi voulait faire ressembler ses victimes à elle . Et ressemble aussi à l'histoire de Kashima Reiko . En Amérique une histoire semblable porte le nom de Click Clack.

 

A noter qu'il existe deux films inspirés par cette légende : Teke-Teke (テケテケ)  et Tek Tek 2 ( テケテケ 2)

Partager cet article