N'est pas mort ce qui à jamais dort ...

Train express pour l'Enfer

19 Septembre 2012 , Rédigé par Kthullu Publié dans #Légende Urbaine - Creepypasta

http://fc03.deviantart.net/fs70/f/2010/305/3/d/the_expres_train_to_hell_by_xxolah-d31zc97.jpg

Pendant plusieurs jours , un homme vêtu de haillons , marchait au alentours de la gare Neark Central . Le chef de gare lui demande nuit après nuit de partir , mais à chaque fois , il revient . Il continue à accoster les gens en criant : "il vient me chercher ! il vient pour moi , il arrive ! " . Chaque fois que quelqu'un lui demande ce qui doit arriver , il se contente de se mettre les mains sur le visage et de hurler " J'ai fais du mal , j'ai tuer un homme qui avait triché au cartes , et maintenant je vais payer ! "

Le chef de gare à finalement pris l'homme à part et le menace d'appeler la police s'il ne cesse pas son obscures habitudes . Le vieil homme leva les yeux au ciel et répondit : "Le train express pour l'Enfer va venir pour chercher mon âme , tu dois m'aider ! " Soudain il se mis à courir vers la porte . Il était minuit moins deux . A cet instant , un son strident se fit entendre . Un long coup de sifflet , une fois , puis deux . Le chef de gare était surpris , le prochain train n'était pas attendu avant minuit trente .

 

Le vieux vagabond commença à crier en entendant le coup de sifflet . Le chef de gare pouvait entendre le grondement d'un train à vapeur arrivant à grand pas , arrivant trop vite pour pouvoir s'arrêter à la station . Le  vieil homme se tenait debout sur le bord du quai , les yeux fixant la voie , empreint de terreur . Le chef de gare accouru pour attraper le vieux vagabonds et le mettre hors de danger .

 

Le sifflet du train retentit de nouveau . Une ruée d'air chaud souffle dans leur direction depuis les rails , il sentit le vent fouetter son visage et ses cheveux , entendit le sifflement de la vapeur et le crissement des brides contre les rails de fer , mais il ne vit rien .

 

Comme sous emprise , le vieux vagabond émit un hurlement terrible , puis il disparut , laissant le chef de gare les mains vides . Le grondement du train s'évanouit au loin . Le chef de gare regarda l'horloge de la station , il était minuit . Il continua de regarder d'un air absent les voies  . Autour de lui , les passagers en attente et les spectateur avaient un air ébahi . "Bon Dieu , il avait raison, il est venu pour lui murmura le chef de gare à lui même . puis il sortit un mouchoir pour essuyer la transpiration perlant sur son font .

Un homme debout à proximité s'approcha en tremblant : "Monsieur , qu'est ce qu'il s'est passé ? " demanda t'il . "Je .. Je crois bien que c'était le train express pour l'Enfer " lui répondit le chef de gare .

Puis il se ressaisit et déclara aux passagers : "Rien à craindre mes braves gens , c'était juste un train express de passage . Le prochain train sera la dans 10 minutes . " L'air rassuré du chef de gare rassuré tout le monde  .

Puis le chef de gare s'enferma dans son bureau , se versa un verre corsé de cognac pour se calmer les nerfs . Puis il murmura à haute voix . "Eh bien , je me demande si je dois le marquer sur le planning : Minuit - Train express pour l'Enfer " . Il secoua la tête , bu un autre verre et se remit au travail comme si rien ne s'était passé 

Partager cet article