N'est pas mort ce qui à jamais dort ...

Articles avec #coutume tag

Okeepa : La terrible initiation

28 Décembre 2011 , Rédigé par Kthullu Publié dans #Coutume

http://28.media.tumblr.com/tumblr_lp8cmgQSRw1qdxneko1_400.jpg

dans les plaines du Missouri, aux États-Unis vivait une tribu nommé Les Mandans . Ils vivaient de la chasse du bison et habitait des petites huttes de terre.

Chez les Mandans, devenir guerrier était un évènement de la plus grande importance, et pour accéder à cette dignité suprême, le jeune homme souhaitant devenir guerrier devait présenter une endurance et un courage des plus exceptionnel. L'initiation finale se nommait « Okeepaa » et était une cérémonie de torture rituelle d'une grande cruauté.

Pour commencer le rituel, le prétendant guerrier devait passer 4 jours sans dormir, sans boire ni manger. Ensuite, son corps était couvert de peinture de guerre, il enfilait des vêtements richement ornementés et pouvait ce présenté dans la hutte des cérémonies.

C'est à cet endroit que le chef des sorciers de la tribu lui entaillait la poitrine et les épaules avec un couteau et installaient des broches de bois sous les muscles. Le jeune guerrier avec ses plaies sanglantes était prêt à passer à la seconde étape.

Les autres sorciers attachaient alors des lanières de cuir résistantes à ces broches de bois, et le soulevait dans les airs. Pour augmenter le supplice de cette torture, ils attachaient des objets lourds à leurs jambes et ils faisaient tournoyer le corps, généralement jusqu'à l'évanouissement de l'apprenti guerrier.

On ignore exactement combien de temps le jeune guerrier devait rester dans cette position, mais nous savons que certains y succombait. Cependant tout n'est pas terminé pour le futur héro, en fait, la cérémonie ne fait que commencer.

Une fois descendu sur le sol et plus ou moins rétabli, les sorciers lui remettaient une hachette avec laquelle il devait se couper lui-même le petit doigt de la main gauche. On lui attachait par la suite des cordes aux poignets et le faisait courir en rond jusqu'à ce qu'il perte totalement conscience et tombe par terre, totalement épuisé.

Un fois qu'il avait surmonté toutes les tortures, le jeune homme était nommé authentique guerrier et pouvait rentrer chez lui avec toute l'honneur qui lui était du. On ignore cependant combien de leurs guerriers ont eu à affronter cette cérémonie, combien en sont morts reste également un mystère. D'après plusieurs historiens, cette initiation par la torture était aussi une méthode de sélection naturelle. Les plus faibles devaient mourir au cour de l'initiation alors que les plus forts dirigeraient la tribu.

C'est un peintre américain qui vécut pendant quelque temps avec la tribu qui rapporta cette coutume de torture insolite. Sans lui, le Okeepa serait resté inconnu de tous. 

L'histoire de la tribu Mandans est très triste cependant, malgré leur bravoure et les prouesses de leurs jeunes guerriers, Ils furent décimé par une épidémie de Variole. Les quelques chanceux qui en échappèrent s'intégrèrent à de nouvelles tribus, laissant ainsi les traditions et la mémoire des Mandans disparaître à tout jamais. 

Voir les commentaires

Le charivari

28 Décembre 2011 , Rédigé par Kthullu Publié dans #Coutume

http://www.nicerendezvous.com/car/images/stories/carnaval/charivari.jpg

Une certaine nuit de mai 1950, une cacophonie de bruits divers et d’insultes se fait entendre devant la petite auberge du Pays basque espagnol. Derrière les volets clos, deux amants, mariés chacun de leur coté, cachent leur honte : leur précieux secret à été découvert. Le vacarme se calme peu à peu et ses auteurs se dispersent dans l’obscurité.

Or, cette façon d’agir n'est pas simplement une protestation envers un comportement immoral, elle s’inscrit dans une tradition vieille de plusieurs millénaires et implantée dans de nombreuses régions rurales de l’Europe.

Le charivari, ou « confusion de bruit », est une forme de justice populaire par laquelle les membres d’une communauté expriment leur désapprobation à l’égard des mariages ou de couples mettant en péril les valeurs de leur société. Il vise les adultères, les maris dominés par leur femme, et les veufs ou les veuves trop vite remariés ou prenant un nouveau conjoint trop jeune.

Ce chœur de désapprobation prend généralement la forme d’une symphonie tapageuse jouée sur des casseroles, des cors, des cloches, des sifflets et des tambours, et accompagnée de slogans vulgaires et d’insultes. Parfois, la victime assise à l’envers sur un âne, est promenée dans les rues sous les huées des badauds, voir sous une pluie de tripailles. 

La « chasse à courre du Devon », elle, en est un exemple prenant place dans le sud de l’Angleterre. Un homme déguisé en cerf est poursuivi par ses compagnons aboyant comme une meute. Lorsque la « chasse » arrive devant la maison du coupable, elle barbouille abondamment de sang le pas de la porte.

Le charivari, bruyante manifestation d’origine française accompagnant les mariages, se pratique sous diverses formes et différentes appellations dans la plupart des pays européens et s’est étendue au Canada et aux Etats-Unis, où il s’appelle communément « sharivaree ».

Ces farces carnavalesques ont cependant un coté sérieux. Lorsque les passions sont exacerbées, elles peuvent déchaîner la violence. Après l’incident du Pays basque, un fermier du nom d’Agarra prend son fusil. Il tue un homme et en blesse deux autres, puis se pend. Il avait été jadis l’objet d’un charivari et ne supportait pas de voir d’autres punis par la même « justice »...

 

Voir les commentaires

Superstitions

22 Décembre 2011 , Rédigé par Kthullu Publié dans #Coutume

Je vais cette fois ci changer de sujet et vous parler de moyen supposé  éloigner le mauvais sort .Je veux bien entendu parler des diverses superstition qui régissent les différent corps de métiers et classe social !

Populaires

  • Toucher du bois permet de  conjurer le mauvais sort. 
  • Ne pas allumer une bougie avec une autre bougie (cela tuerait un marin  )
  • Ne pas chanter en faisant le ménage , on épouserai un fou (ce n'est déja pas très divertissant de faire le ménage , si en plus en ne peut plus chanter ...)
  • Croiser un chat noir porte malheur
  • Le chiffre 13 (porte au contraire bonheur dans certaines traditions 
  • Un chien qui aboie près d'une maison présage la mort d'une des personnes qui l'habitent.
  • Faire le signe de croix au passage d'un convoi funéraire,pour les hommes il faut en plus découvrir votre chapeau ou votre casquette. 
  • Il ne faut pas faire tomber un couteau par terre, cela signifie qu'un homme viendra chez vous apporter une mauvaise nouvelle .
  • Ne jamais croiser deux couteaux sur une table. 
  • Une femme enceinte qui servirait de marraine, en certains endroits, mourrait dans l'année et son filleul également. 
  • Lorsqu'une personne vient de mourir. Il faut arrêtez tout de suite les horloges de la maison. Cela indique au mort que son action sur terre est terminée et qu'il peut partir. 
  • Dans la chambre à coucher la porte ne doit pas être dans la prolongation du pied du lit 
  • Briser un miroir provoque 7 ans de malheurs (cette supersticieux vient du fait que dans l'antiquité les armures (plastron ) servait également de miroir , et donc l'armure qui se brise signifiait la défaite imminente )
  • Avoir l'oreille qui siffle signifie que l'on parle de nous , l'oreille gauche : un ennemi, l'oreille droite , un ami
  • Siffle la nuit dehors , et tu entendras le diable siffler derrière toi 
  • Si vous voulez des statuettes représentant un éléphant à la maison, il en faut une achetée, une volée et une autre offerte par quelqu'un. 
  • Enterrer quelqu'un un vendredi présage d'un autre mort dans la famille la même année

Alimentaire

  •  La crème ou la mayonnaise qui tourne, le lait qui aigrit, les liqueurs qui changent de goût sont les signes qu'une femme ayant ses règles est proche, car celle-ci altère l'air qui l'entoure.
  • Avant de jeter du pain à la poubelle, il convient de l'embrasser en pensant à Jésus.

Venu d'ailleurs

  •  A la fontaine de Trevi à Rome il est de tradition de jeter deux pièces dans la fontaine en lui tournant le dos, la première pour réaliser un vœu, la seconde pour être sur de revenir à Rome un jour. 
  • En Allemagne, jadis, pour se protéger des forces du mal, il fallait mettre son derrière aux portes et aux fenêtres pendant les orages.
  • En Italie, il faut manger des lentilles le jour de l'an pour avoir de l'argent toute l'année.
  • Au Japon, à Zeniaraibenten, après avoir "lavé" vos billets de banque à la fontaine magique au fond d'une grotte, n'oubliez jamais de faire une offrande, au risque de voir le malheur s'abattre sur vos économies.
  • Au Laos, si on vous a fait une mauvaise prédiction, il est conseillé afin de conjurer le mauvais sort de relâcher un animal que vous avez chez vous, oiseaux, tortues, poissons...
  • Au Portugal, parce que si l'on coupe une banane en deux apparaît sur la tranche le dessin d'une croix, certains habitants refusent d'en manger.
  • Au Tibet, la terre ramassée devant la porte d'un bordel porterait bonheur.
  • En Ecosse, lorsqu'ils rencontrent avant l'aube en allant au port, une femme nus pieds, aux orteils longs et larges, les pêcheurs préfèrent ne pas partir en mer. Il est de bon présage de rencontrer le matin une femme de mauvaise réputation, cela signifie que la journée sera heureuse. Par contre la journée s'annonce mal, si cette femme est vertueuse
  • En Grèce, il faut faire claquer sa langue dans la bouche, lorsque l'on voit un éclair, en signe de respect (cette tradition remonte à la Grèce antique, dans laquelle Jupiter, le roi des dieux était aussi le seigneur de la foudre !)
  • En Grèce, uriner de nuit au milieu d'un chemin creux porte malheur !
  • En Espagne, il faut se signer quatre fois la bouche avec la pouce lorsqu'on baille, afin d'empêcher le diable d'y entrer !
  • En Chine , les portes des appartements dans un immeubles ne sont jamais face à face .

Religion

  • Selon Grégoire de Tours et Saint Augustin, il faut ouvrir la Bible au hasard lorsque l'on est dans l'embarras, et la première phrase qu'on y lira devrait donner la solution à notre problème !
  • Ne pas faire de feu le samedi
  • La bûche que l'on a mise à l'âtre la veille de la Noël est retirée soigneusement du feu avant qu'elle soit entièrement consumée. On l'éteint avec de l'eau bénite, et on la conserve toute l'année comme protection contre le tonnerre.
  • Une étoile qui file annonce qu'une âme entre dans le purgatoire ou qu'elle vient d'en être délivrée : dans ce doute, on lui doit une prière. 

Chasse

  • Il ne vaut mieux pas chasser un 2 novembre, car c'est le jour des âmes errantes et il ne faudrait pas tirer sur elles. 
  • Il est un mauvais présage que de rencontrer une femme en allant à la chasse. Si l'on croise un prêtre en allant à la chasse, il ne faut pas le saluer, et si c'est un mendiant, ne pas lui faire l'aumône

Dans le milieu de la prostitution
(et oui aussi des superstition dans ce domaine )

  • Monter avec un puceau ou avec un barbu porterait bonheur
  • Il ne faut jamais ramasser une pièce de monnaie tombée sur le plancher de la chambre où la fille exerce ses talents 
  • Lorsque le client paye avec un "gros billet" il est d'usage de se le frotter contre le pubis 
  • Dans la rue, la fille qui dérouillait la première pinçait la fesse gauche d'une de celle qui n'avait pas dérouillée afin de lui porter chance (dérouiller signifie dans l'argot de la prostitution, avoir son premier client de la journée)
  • Monter avec un ecclésiastique porte malheur (parfois ça porte malheur à l'ecclésiastique, comme pour l'affaire Daniélou )
  • Porter de la fourrure le vendredi donne des maladies de peaux
  • En Russie souvent les filles n'aiment vraiment pas que l'on pose l'argent sur une table (ça porte malheur!!!) elles préfèrent le recevoir de la main à la main. 

Spectacle

  • Ne pas porter de vert sur scène 
  • Ne pas souhaiter "bonne chance "
  • Ne pas prononcer le mot "corde"

Régional

  •  Dans un grand nombre de régions on dit encore, lorsque la Noël tombe le vendredi, que le cimetière en aura sa part ; ce qui signifie que l'autorisation de faire gras un tel jour ne peut se faire qu'en compensation d'une grande mortalité pendant l'année
  • Il est accrédité, dans quelques endroits, que le soir, dans l'été, on entend parfois, dans les airs, une troupe de musiciens qu'il est fort dangereux de rencontrer. On l'appelle Mouhiheuken ; il faut, pour ne pas en être mis en morceaux, se coucher le ventre contre terre. 
  • Il faut mettre des œufs dans les fondations d'une maison que l'on construit afin d'assurer entre ses murs bonheur et prospérité
  • La jeune fille qui a mis la première épingle à la fiancée doit elle-même se marier dans l'année ; il n'en est pas ainsi de celle qui marche sur la queue d'un chat.
  •  L'épingle que les jeunes filles jettent dans une fontaine, située près de Sainte-Sabine, lieu de pèlerinage, dans les forêts de Saint-Étienne, arrondissement de Remiremont, leur annonce, si elle surnage, un mariage prochain (Vosges)
  • La jeune fille qui se marie avant ses sœurs aînées, leur doit donner à chacune une chèvre et un mouton le jour de son mariage ; déroger à cette coutume serait s'attirer de grands malheurs. Celle qui envoie un chat à son amant, lui donne congé.
  • Pour que les melons de votre jardin soient gros, il ne faut jamais les planter devant une femme .
  • Quand un chef de famille décède, on est dans l'usage, dans presque toute la contrée, de suspendre aux ruches une étoffe noire ; les abeilles, sans cela, partiraient dans les neuf jours. Dans quelques endroits, on leur met aussi un morceau d'étoffe de couleur, un jour de mariage, pour leur faire partager la joie. (Vosges)
  • Un homme qui aime les chats aimera également les filles faciles (Nord)
  • Une jeune fille désire-t-elle connaître l'époux qui lui est destiné ? Il faut qu'une de ses amies glisse, tout à fait à son insu, dans son sac à ouvrage et le jour de la Saint André, une pomme de l'année. La jeune fille la doit manger en se couchant et en ayant soin de dire avant de dormir : « Saint André, faites-moi voir celui qui m'est réservé ! » et le jeune homme lui apparaît dans un songe. 
Voir les commentaires